Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 05 au 09 Mars 2018

Veille Maraacid


Le système éducatif national disséqué à l’EST de Berrechid

L’Organisation Alternatives pour l’enfance et la jeunesse, section de Berrechid, a organisé samedi dernier à l’Ecole supérieure de technologie (EST) de ladite localité une conférence sous le thème : «Le système éducatif et pédagogique au Maroc : réalité et perspectives». Au début de cette conférence, Oussama Al Tourki, diplomate, a mis l’accent sur le secret de la réussite de la Finlande en matière d’éducation. Selon lui, le miracle finlandais repose sur des idées simples. Tout d’abord, c’est l’élève qui a la priorité sur les savoirs et celui-ci n’a pas de devoirs à faire à la maison. Au cas où il connaîtrait des difficultés, il n’est pas considéré comme étant en situation d’échec, mais il faut tout simplement lui accorder plus de temps pour acquérir les compétences requises. Ce qui n’est pas le cas dans le monde arabe où des méthodes archaïques d’enseignement basées sur la mémoire et l’apprentissage par cœur ont cours.

Universités maghrébines : L’Université Al Akhawayn en tête

L’Université Al Akhawayn à Ifrane (UAI) a été classée 1ère université marocaine et maghrébine par le ‘‘QS Arab Region University Ranking 2018’’, pour la 3ème année consécutive. L’UAI devance l’Université Hassan II de Casablanca et l’Université Mohammed V de Rabat, selon ce classement annuel des universités publié par l’organisme spécialiste en éducation Quacquarelli Symonds.

Emploi : Le tableau noir de l’insertion professionnelle des jeunes

Avec une part de 65%, la population en âge de travailler atteint cette année son pic historique, selon le Haut commissariat Au Plan (HCP). Cette aubaine démographique dont d’autres pays, comme la Chine, ont su tirer des dividendes, s’apparente plus à une bombe sociale au Maroc. Avec une croissance peu créatrice d’emplois, un stock de capital humain peu qualifié (plus de six actifs occupés sur dix ne possèdent aucun diplôme) et des conditions de travail souvent précaires, la situation est pour le moins critique.

Emploi : Formation professionnelle, la piste ratée

Le quart des lauréats de la formation professionnelle est au chômage, contre 16% de ceux de l’enseignement général. Par ailleurs, 33% occupent des emplois sous-qualifiés, contre 11% chez ceux de l’enseignement général. Ces chiffres, récemment dévoilés par le HCP, en ont choqué plus d’un. Ils montrent surtout les limites du modèle actuel.

Said Amzazi s’attaque aux logements de fonction occupés illégalement

Le nouveau ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a du pain sur la planche depuis qu’il a pris ses fonctions. Et le dossier auquel il s’attaque est celui des logements de fonction que certains fonctionnaires du MEN, aussi bien en haut de la hiérarchie que des subalternes occupent illégalement. Pire, nous apprend le quotidien Al Massae, des logements de fonction sont transformés en maisons d’hôtes ou établissements hôteliers saisonniers, contre argent sonnant et trébuchant. Cela ne pouvait ne pas arriver sur le bureau de Said Amzazi qui y a trouvé un lourd et accablant dossier où pas moins de 700 avertissements du MEN ont été adressées aux occupants illégaux des logements de fonction.

L’enseignement supérieur français continue de décliner, faute de moyens

Selon le classement mondial QS par discipline, « les institutions françaises régressent plus qu’aucun autre système d’enseignement supérieur en Europe ». Le classement mondial des universités par domaine disciplinaire réalisé par le cabinet londonien Quacquarelli Symonds (QS) n’est pas tendre pour l’enseignement supérieur français : « Les institutions françaises régressent plus qu’aucun autre système d’enseignement supérieur en Europe », estiment les analystes. Leur palmarès distingue les meilleurs établissements dans 48 disciplines, dont deux nouvelles sont introduites cette année : histoire ancienne et classique ; sciences de l’information et des bibliothèques.

L’université appelée à renforcer son offre de formation en s’adossant sur le numérique

L’université marocaine est appelée à renforcer son offre en matière de formation en mettant à profit la transformation numérique, ont estimé, mercredi à Casablanca, les participants à la 25ème édition du forum de l’École nationale supérieure d’électricité et mécanique (ENSEM).

Hydrobarley, une startup étudiante qui séduit

A partir d’un kg d’orge, il est possible d’obtenir 8 kg de fourrage d’une valeur nutritive très élevée, et en seulement 8 jours. Le tout, avec une économie d’eau allant jusqu’à 1.500 fois (Source: Hydrobarley) D’une simple tentative pour trouver une solution à la déscolarisation des petites filles de la zone rurale Moulay Driss Aghbal (Khemisset), un véritable projet entrepreneurial est né: Hydrobarley, une startup lancée en 2015 par des étudiants de la faculté des sciences de Rabat.

Burj Finance accompagne l’intégration du Groupe EMSI à Honoris United Universities

BURJ FINANCE a conseillé et accompagné avec succès les actionnaires historiques du Groupe EMSI (Ecole Marocaine des Sciences de l’Ingénieur) pour son intégration à Honoris United Universities, premier réseau panafricain dédié à l’enseignement supérieur privé. Créé en 1986, le Groupe EMSI est le leader de la formation privée d’ingénieurs au Maroc avec plus de 10 000 lauréats et près de 4 000 étudiants en formation. Grâce à ses investissements soutenus dans des laboratoires à la pointe de la technologie, une équipe pédagogique de très haut niveau et un laboratoire de recherche et d’innovation le SmartiLab, le Groupe est aujourd’hui pionnier dans l’innovation avec plusieurs brevets et inventions déposés, des distinctions et récompenses internationales dans le domaine de l’innovation technologique et l’invention.

Formation professionnelle : les indépendants, grands oubliés de la réforme ?

La réforme de la formation professionnelle est un enjeu majeur. Seuls 36% des adultes en France bénéficient chaque année d'une formation (contre 53% en Allemagne, et plus de 60% dans les pays nordiques). La situation est alarmante et pourrait s'aggraver encore si cette réforme ne tient pas compte du million de travailleurs indépendants qui participent chaque jour à la production des richesses de notre pays. Par Guillaume Cairou, président du groupe Didaxis-Hiworkers, auteur de "Tous indépendants : réinventons le travail" au Cherche Midi (2017).

M. Amzazi souligne l'impératif de redonner confiance en l'école marocaine et consacrer sa crédibilité auprès des familles

Le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi, a souligné, lundi à Rabat, l'impératif de redonner confiance en l'école marocaine et consacrer sa crédibilité auprès des familles. Lors d'une rencontre de coordination, M. Amzazi a appelé à multiplier les efforts pour une mise en place efficace des projets de la vision stratégique 2015-2030, conformément aux dispositions de la loi cadre à cet effet, indique un communiqué du ministère. De même, M. Amzazi a mis l'accent sur l'importance de qualifier le capital humain et lui attribuer la place qui lui échoit, vu qu'il constitue un pilier crucial pour promouvoir le projet de développement au Maroc et une clé pour les différentes réformes structurantes du système éducatif qui prendra un nouveau tournant après l'approbation de la loi-cadre de l'éducation et de la formation.

La région Fès-Meknès veut réduire l’analphabétisme de 20% à l’horizon 2021

Le Conseil régional de Fès-Meknès a approuvé, lundi, en session ordinaire du mois de mars, une convention de partenariat portant sur la mise en œuvre d’un plan régional intégré pour réduire l’analphabétisme de 20% dans la région à l’horizon 2021. Conclue entre le Conseil régional et l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, cette convention vise à renforcer la coordination entre les deux parties pour la réalisation d’actions communes, notamment en matière de lutte contre l’analphabétisme, de formation et d’emploi, dans la perspective de consolider le processus de développement régional.

Préscolaire : les crèches se préparent à une profonde restructuration

Le secteur de l’enseignement préscolaire privé s’organise: création d’une association et mise en place d’un référentiel de certification. L’objectif: garantir un enseignement préscolaire de qualité, assainir le secteur qui connaît d’importantes disparités, enfin et surtout aider les familles, souvent perdues, à trouver un établissement de qualité pour y inscrire leurs enfants. «Il faut souligner que la crèche est le premier environnement extérieur pour le bébé ou l’enfant, soit entre 18 mois et 3 ans. Donc il faut qu’il soit adéquat, accueillant et surtout qu’il offre un encadrement de qualité et professionnel. C’est pour cela que nous avons mis en place ce référentiel marocain», explique Mounya El Aouni, directeur associé de Qualifes Conseil.

Coup de pouce estudiantin à l’artisanat marocain

Encourager les artisans locaux à sortir de l’informel. C’est l’esprit d’une nouvelle initiative récemment lancée par un club estudiantin de l’université Mundiapolis et baptisée «SOS Up Up». Un programme à la fois original et ambitieux au sein duquel les étudiants membres font appel à leurs connaissances théoriques pour structurer le secteur et valoriser ses réalisations. Un programme mis sur les rails par une dizaine d’étudiants de l’établissement et qui s’adresse avant tout aux coopératives artisanales nationales. Objectif: pousser ces dernières à devenir des entrepreneurs formels et structurés tout en rendant leur travail plus rentable sur le plan financier.

Attijari prépare aux concours des grandes écoles

Préparer efficacement aux concours des grandes écoles marocaines et françaises. C’est dans cette optique que la Fondation Attijariwafa bank vient d’organiser la 8e édition de sa semaine de concentration au centre Errazi à El Jadida. Des séances de préparation actives et réfléchies qui ont profité à plusieurs dizaines d’élèves provenant de multiples classes préparatoires commerciales publiques et désirant améliorer leurs performances.

Programmes d’échange : Une belle opportunité pour les étudiants

A travers les US Exchange Programs, le gouvernement américain donne la possibilité aux lycéens et étudiants marocains de bénéficier de séjours culturels et éducatifs aux Etats- Unis. L’offre de ces programmes, ainsi que les conditions d’en bénéficier, ont été présentées aux étudiants de l’INPT, lors d’une rencontré organisée la semaine dernière par A2S (Action Services et Solutions), la junior-entreprise de l’Institut. Son président, Jalal Dilim, en a lui-même déjà bénéficié en 2014, avec un séjour de deux semaines dans le pays de l’Oncle Sam, lorsqu’il était encore lycéen.

Fausse polémique autour de la suppression de la philosophie des manuels marocains

Il s’agit de la programmation des examens d’éducation islamique en 1ère année du baccalauréat au lieu de la 2e année, à partir de 2018-2019. Pas de suppression de la matière de philosophie des manuels marocains. Un décret publié dans le BO du 12 février 2018 prévoit la "réorganisation" de certaines matières programmées aux examens du baccalauréat de la branche professionnelle. Il s’agit de la programmation des examens d’éducation islamique en 1ère année du baccalauréat au lieu de la 2e année, comme c’est le cas pour les matières littéraires, et ce, à partir de l’année prochaine (2018-2019).

Les maternelles bientôt obligatoires ? "Il faut abaisser l'âge de l'obligation scolaire de six ans à trois ans"

Un avant-projet de décret a récemment été mis au point en Fédération Wallonie-Bruxelles, visant à rendre quasi obligatoire une fréquentation assidue de la troisième maternelle avant que l'enfant ne puisse être inscrit, en âge normal, dans une classe de première primaire. L'information figure jeudi dans les pages du Soir. Le texte, sur lequel un groupe de travail composé en marge du Pacte d'excellence a travaillé, stipule: "Pour être admis dans une école de l'enseignement primaire ordinaire, l'élève qui n'atteindra pas l'âge de 7 ans avant le 1er janvier de l'année scolaire en cours doit avoir été inscrit, au cours de l'année scolaire précédente, dans une école de l'enseignement maternel ordinaire et avoir été présent au moins 80 % du total des demi-jours de l'année scolaire précédente."

«Gel des nominations de 50 responsables d'établissements» : les précisions du ministère de l’Education nationale

Le ministère de l’Education nationale apporte des précisions quant aux informations au sujet d’un prétendu gel des nominations de 50 responsables d'établissements d'enseignement supérieur et recherche scientifique. Le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a démenti les informations relayées par certains médias faisant état du gel des décisions de nomination de 50 responsables d'établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, désignés en vertu de concours.

Le bilinguisme pour doper l’apprentissage

Un cursus en anglais vise à accroître l’attractivité de la voie professionnelle auprès des multinationales. Bilan et témoignages. Le constat revient comme une ritournelle: Genève est le canton qui connaît la plus faible proportion de jeunes qui entrent directement dans la voie professionnelle – un quart des apprentis vient directement du Cycle – et enregistre le plus faible taux d’entreprises formatrices. L’État multiplie les actions pour changer ce refrain, avec des projets comme le Printemps de l’apprentissage, qui a lieu aujourd’hui. Soixante entreprises offrent 160 places de formation, sous la forme d’un recrutement géant en direct.

Formation professionnelle : 250 établissements dotés d’un système intégré d’évaluation

Le secrétariat en charge de la formation planche sur la mise en place d’un outil intégré d’évaluation au sein des établissements de formation professionnelle. Un appel d’offres a d’ores et déjà été lancé. Dans sa publication de ce 7 mars, Aujourd’hui Le Maroc nous apprend que la tutelle veut renforcer l’évaluation au sein des établissements professionnels. En effet, le secrétariat d’Etat auprès du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de la formation professionnelle, travaille actuellement à l’instauration d’un système intégré d’évaluation dans 250 établissements de formation professionnelle relevant des divers opérateurs de formation publics et privés. Le journal ajoute que la tutelle a d’ores et déjà lancé un appel d’offres dans le but de se faire assister pour la mise en place de ce projet.

L’emlyon Casablanca lance son 2ème MOOC

Après le succès rencontré par le premier MOOC « Entreprendre au Maroc », emlyon business school campus Casablanca lance son deuxième MOOC « Introduction to Doing Business in Africa » sur sa plateforme d’apprentissage en ligne emlyonX. Ce cours en ligne et gratuit a été conçu par Youssef Lahlou, Expert@emlyon campus Casablanca et Tawhid Chtioui, professeur et Dean d’emlyon business school Africa. Il vise à expliquer les problématiques économiques actuelles que connaît le continent africain dans un contexte de forte mutation et de croissance, à mieux comprendre la dynamique des différentes régions du continent et identifier les opportunités d’affaires en Afrique et avec l’Afrique tout en sachant évaluer les risques et anticiper les évolutions à venir.

Education : une startup mise sur l’extrascolaire

Eduquer les enfants et les adolescents en développant leur créativité et en les poussant à pratiquer des activités culturelles tout en faisant abstraction de leur appartenance sociale. C’est le concept pour le moins original et innovant d’Educall (Education for All), un centre d’enseignement récemment lancé dans le cadre d'un programme de l’ONG Enactus et basé au quartier Agdal à Rabat. Un projet ambitieux qui vise à assurer l’épanouissement des plus jeunes tout en consolidant leurs compétences.

Orientation scolaire : Elbilia accompagne les lycéens du public

L’orientation scolaire, l’une des failles du système d’éducation marocain, est aujourd’hui du ressort des initiatives du privé. Depuis 6 ans déjà, Elbilia-Léon l’Africain, a fait de l’orientation son cheval de bataille. Le groupe scolaire organise chaque année les Journées des voies d’excellence (JVE), la 7e édition se tiendra les 10 et 11 mars prochain, au sein du collège-lycée de l’école.

Enseignement obligatoire en Chine : un développement équilibré qui va toujours plus loin

En 2017, le développement équilibré de l'enseignement obligatoire en Chine a fait de nouveaux progrès : 560 comtés ont fait l'objet d'une procédure de suivi et d'évaluation d'Etat, portant le total national de ceux l'ayant passée à 2 379 (en données ajustées pour la planification administrative), soit 81% du total. Le développement équilibré de l'enseignement obligatoire se trouve actuellement à l'étape de l'enseignement obligatoire, de l'allocation rationnelle des ressources éducatives, de l'amélioration de la qualité globale des enseignants, de réduction de l'écart en matière de niveaux d'enseignement entre les différentes écoles, entre les zones urbaines et rurales et entre les régions, d'une bonne gestion de chaque école et de faire en sorte que chaque élève bénéficie d'un enseignement de qualité. En 2013, la Chine a lancé une campagne de supervision et d'évaluation du développement équilibré de l'enseignement obligatoire de base dans les comtés, villes et districts.

L'interdisciplinarité, un enjeu pour l'économie de l'éducation

Malgré les investissements dans le système éducatif, les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances, voire relèvent du gaspillage, selon l’économiste américain Bryan Caplan. Selon lui, les économistes, trop repliés sur leur discipline, auraient tout intérêt à s’intéresser à la théorie du signalement, en vogue chez les sociologues et les psychologues, pour nourrir leurs réflexions trop focalisées sur la théorie du capital humain.

Agadir aura sa cité de l’innovation

Original et surtout bienvenu en ces temps où, sans innovation, la course est perdue d’avance. Aussi, Agadir vient-elle d’ajouter une nouvelle corde à son arc en se dotant d’une cité de l’innovation dont la réalisation et l’équipement nécessiteront un budget de 45 millions de DH. La nouvelle structure, qui élira domicile dans l’enceinte de l’Université Ibn Zohr (UIZ), s’étalera sur une superficie de 4.900 m2 et sera un véritable levier de l’éclosion d’un environnement de recherche-développement et de l’innovation. En effet, elle abritera des laboratoires de recherche et d’innovation technologique, des espaces communs et des locaux d’incubation des startups.

Se préparer aux concours avec Internet

De très nombreux MOOC gratuits ou de cours privés existent en ligne pour les candidats aux écoles du supérieur. Une formule attractive, mais qui demande beaucoup d’assiduité et d’autonomie. Il suffit de taper sur la plate-forme ­YouTube « comment préparer un concours », pour se retrouver face à des milliers d’heures de vidéo de conseils, provenant tout aussi bien de you­tubeurs survoltés que d’organismes professionnels réputés. Alors que les étudiants utilisent tout autant leurs écrans que leurs fiches bristol pour se préparer aux concours, les modes d’apprentissage en ligne se multiplient sur la Toile.

Appel à projets du Fonds de partenariat de l’éducation pour l’employabilité

Les établissements de l’enseignement secondaire dans les régions de Meknès-Fès et Marrakech-Safi ont jusqu’au 13 avril prochain pour postuler au second appel à projets du Fonds de partenariat de l’éducation pour l’employabilité. La date est annoncée, mardi à Rabat, lors d’une rencontre d’information dédiée à cet appel à projets. Une initiative entreprise par l’agence Millenium Challenge Account (MCA) -Morocco et le gouvernement marocain dans le cadre du programme Compact II.

Portrait de la technologie interactive en enseignement

La technologie d’affichage interactif fait partie de la vie quotidienne de millions de personnes, en particulier dans les environnements professionnels et éducatifs. Mais comment la technologie évolue-t-elle et comment les constructeurs peuvent-ils continuer à servir au mieux le marché de l’éducation ? Depuis plusieurs années, les écrans grand format et les vidéoprojecteurs font partie des outils incontournables des salles de classe, des amphithéâtres universitaires et des salles de réunion. Au cours de cette période, les méthodes de travail, l’enseignement et la collaboration ont évolué, et la technologie utilisée s’est développée en conséquence. Celle-ci est encore appelée à évoluer pour répondre aux attentes et aux modes de communication des nouvelles générations d’étudiants et d’enseignants.

Le digital : l’atout séduction pour attirer les étudiants internationaux

Trump au pouvoir, le Brexit désormais programmé… le contexte politique et réglementaire influence les choix de mobilité internationale des étudiants. La France a une réelle carte à jouer face à la nouvelle politique migratoire des Etats-Unis et aux incertitudes sur la délivrance de visa d’études ou de travail au Royaume-Uni pour les ressortissants européens. Parallèlement le nombre d’étudiants internationaux est en forte croissance. Face à cette nouvelle donne, les établissements qui sauront améliorer leur communication digitale et la qualité des services numériques proposés aux étudiants étrangers pourraient tirer leur épingle du jeu.

Bienvenue à "Les Enfants de la Méditerranée"

LEM Les Enfants de la Méditerranée est une association humanitaire de solidarité internationale à but non lucratif et d´intérêt général, spécialisée dans le développement et la protection de l’enfant par la culture et l'éducation. Indépendante, laïque et apolitique, elle est ouverte à tous.

Des formations au numérique dispensées par Google à l’université font débat

Treize mille personnes ont déjà suivi les modules de quatre jours. Certains enseignants dénoncent une intrusion du géant de l’Internet dans l’enceinte universitaire. Quoi de plus normal que d’assister à une formation au numérique dans les locaux d’une université ? Mais lorsque ces cours sont organisés par un géant du Web, en l’occurrence Google, la démarche fait débat. C’est ce qui se passe à l’université d’Angers, de Marne-la-Vallée ou encore de Lorraine, où 350 étudiants viennent d’achever, le 1er mars, la session Digitale Active de quatre jours consacrée aux outils Web et au marketing digital, proposée par la firme américaine en partenariat avec la faculté. Ils étaient 180 à La Rochelle fin février, ou encore 600 aux vacances de la Toussaint à Cergy.

Sénégal : priorité à l’éducation de qualité, notamment pour les filles

Le Sénégal s’est depuis plusieurs années démarqué sur la scène internationale par sa volonté de consacrer une part importante de ses dépenses publiques, en moyenne plus de 20%, à l’éducation. Soit à titre de comparaison deux fois plus que la France. Ce qui représente pour un pays en développement, confronté à de nombreuses autres priorités (économie, défense, santé….), un acte politique courageux et ambitieux.

Le rôle des partenaires internationaux et de la société civile déterminant dans le domaine de l’éducation et de la formation

Le rôle des partenaires internationaux et de la société civile demeure, plus que jamais, déterminant dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), notamment le quatrième dédié à l’éducation, a indiqué samedi à Rabat le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi. Intervenant dans le cadre de la 10è rencontre des stagiaires marocains de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), M. Amzazi a affirmé que l’éducation occupe une place de choix dans la coopération maroco-japonaise, tout en se félicitant des excellentes relations de partenariat et de coopération qui se sont tissées entre les deux pays et qui ont jalonné leurs histoires respectives. La JICA a joué un rôle crucial en matière de promotion des relations entre les deux pays, a-t-il souligné, saluant les volontaires japonais actifs dans le domaine de l’éducation et de la formation et les efforts louables qu’ils ont déployés dans ce sens.

Quelle est la meilleure université au Maroc ?

La quatrième édition du classement des meilleures universités arabes « QS Arab Region University Ranking » vient d’être publié. Une université marocaine s’adjuge la première place au niveau maghrébin. Ainsi, l’Université Al Akhawayn à Ifrane est classée à la 46è position arabe, en hausse par rapport au classement de l’année dernière. Elle se maintient en première position au niveau maghrébin. D’autres universités marocaines apparaissent dans ce classement. Il s’agit de l’université Hassan II de Casablanca (66e position) et l’Université Mohammed V de Rabat (79e).

Oujda, un sitting face à l’AREF fort en valeurs…

Le jeudi 1 mars 2018 n’était pas un jour comme les autres devant le portail de l’AREFO (Académie Régionale de l’Education et de la formation de l’Orientale). En effet, une centaine d’enseignants se sont rassemblées afin de militer encore une fois pour leur cause. Il s’agit des revendications relatives à la promotion par le diplôme et le changement de cadre. Le rassemblement en face de l’académie est porteur de plusieurs valeurs, certes, les enseignants concernés par ces manifestations qui durent depuis bientôt trois ans, représente une occasion pour démontrer les particularités et les atouts des enseignants en grogne.

Bourses des étudiants : Faux communiqué au Maroc  

Aucun changement n’a été apporté à la date de versement des bourses des étudiants du cycle de licence, toujours fixée au 6 mars, a indiqué le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, dans un communiqué. Cette confirmation intervient suite à la diffusion dans certains réseaux sociaux d’allégations selon lesquelles le versement de la 2ème tranche des bourses serait reporté au mois de mai prochain.

Al Akhawayn classée 1ère université marocaine et maghrébine par le « QS Arab Region University Ranking 2018 »  

L’Université Al Akhawayn à Ifrane (UAI) a été classée première université marocaine et maghrébine par le ‘’QS Arab Region University Ranking 2018’’, pour la troisième année consécutive. L’UAI devance l’Université Hassan II de Casablanca et l’Université Mohammed V de Rabat, selon ce classement annuel des universités publié par l’organisme spécialiste en éducation Quacquarelli Symonds. Al Akhawayn a occupé la 44-ème place sur 100 institutions de différents pays arabes. C’est l’université américaine de Beyrouth (Liban) qui est arrivée en tête du classement des établissements évalués cette année.
Education et formation du 05 au 09 Mars 2018


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
20150226_100815
20150226_100529
20150422_121229
rofoof
maraacid